1. Une réponse sans fantaisie, comme je m’en doutais. Déception.
    En tout cas, il va falloir que j’enquête dans ma piscine maintenant.

     
  2. Un dernier petit tour dans Aix avant de reprendre le train.

    Je me console en me disant qu’il pleut, que je vais retrouver ma maison et mes gonzesses.

     
  3. Au cinquième jour, j’ai fini par gagner une partie de jeu de plateau… Ouf.

    Il faut vraiment que je convertisse une peu plus les filles à la maison pour qu’on fasse ça plus souvent.

     
  4. Un petit tour dominical dans les calanques où nous profiterons de la douceur pour nous baigner.

    J’ai déjà dit qu’on était mi-octobre ?…

     
  5. Un barbecue mi-octobre.

    Et chaque jour je me repose la question : Mais qu’est-ce que je fous à Paris ?…

     
  6. Retour à la fac et cette vieille salle C003. Toujours étrange de retrouver cette ambiance étudiante qui n’a plus rien à voir avec ma vie actuelle.
    Heureusement, le tovarasul est toujours là. Le plaisir simple d’avoir laissé une marque, même ridicule.

     
  7. Il fait froid. Il fait un temps de merde. Ca fait dix jours d’affilé que je travaille. 

    Mais ce soir je sors la valise, car je me casse !

     
  8. Le petit diaporama pourri que j’essayais de concocter depuis quatre jours est moitié fini, genre pas terrible… JMG qui doit faire le speech et donner le rythme est crevé de sa Nuit Blanche, donc ça risque d’être un peu moyen.

    Et soudain, je comprends le côté “C’est politique” quand Fleur P. débarque.

    Donc la ministre de la culture va voir mon petit diaporama mal branlé ?… Chouette…

    Bref,

    Ca se passe. Ca se finit. Je vais piquer deux verres au buffet. Je rentre chez moi et me promettant de faire autrement la prochaine fois.

     
  9. Et pendant ce temps, je passe tout le week-end au boulot à préparer une sorte de diaporama de mariage pour un type que je ne connais pas.

    "C’est important. C’est politique."

    OK…

    Mais même en travaillant samedi et dimanche, je sens que je n’arriverai pas à un truc de dingue.

     
  10. Petit tour à la nuit blanche avec L.

    Trop de monde partout. Le passe VIP chopé au boulot n’ouvre pas assez de portes, donc on ne s’embarrasse pas trop et nous finissons assez vite dans une pizzeria un peu naze dans un quartier un peu cher…

    On ne peut pas toujours réussir ses sorties.

     
  11. On va voir s’ils sont à l’écoute des citoyens, à la mairie de Paris.

    (Et s’ils ont un peu d’humour)

     
  12. La réunion planning du mercredi.

    J’aime bien le concept de réunion. Se réunir, en équipe, tout ça…

    Donc au début, j’aime bien… Et très vite, ça me saoule car j’ai pas grand chose à dire et que tout le monde parle dans son jargon à lui de trucs pas nécessairement passionnants…

    Et là je me dis : “Vivement que ça finisse, que j’aille à la piscine.”

     
  13. Reprise des brunches.

    Barbecue dans une petite court d’immeuble dans le XXe. Un cadre superbe pour profiter des dernières prolongations de l’été, parler beaucoup, manger trop et se projeter un peu.

     
  14. On prend des billets d’avion pour un week-end à Istanbul avec N&L.

    On ne vérifie qu’après coup nos risques de se crasher avec la compagnie aérienne et nos chances de se faire kidnapper par des tarés.

    A priori, ça devrait bien se passer.

     
  15. Comme à chaque fois, une semaine sur deux, il faut faire le ménage.

    Cette fois-ci, ce sera salle de bain et cette fois-ci, je n’attends pas le dernier moment pour m’y mettre. On m’a un peu mis la pression à coup de “Comme ça on aura une maison propre pour le week-end !”

    C’est vrai que c’est agréable…